Handicap visuel 89
Accueil > Regard d’enseignants sur la scolarisation des élèves déficients visuels

Rubrique pour l'élève et sa famille

Regard d’enseignants sur la scolarisation des élèves déficients visuels

Le 3 janvier 2015

Vous venez d’apprendre que vous allez accueillir un élève déficient visuel dans votre classe et vous êtes inquiets !
Ces témoignages illustrent les a priori des enseignants et leur soulagement, quelques mois après la rentrée.

Dans l’Yonne, les élèves handicapés visuels sont scolarisés en milieu ordinaire. En effet le département ne bénéficie ni de dispositif spécialisé comme le service d’aide à l’acquisition de l’autonomie et à la scolarisation (S3AS) ni d’une unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS) dédiée à ce handicap. Les enseignants reçoivent une journée de formation et travaillent en partenariat avec l’enseignante spécialisée itinérante, chargée de mission par les services de l’Education Nationale.

La loi 2005-102 du 11 février 2005 a profondément modifié la vie des personnes handicapées et notamment la scolarisation. .
« Tout enfant et tout adolescent présentant un handicap [...] est inscrit dans l’école ou dans l’établissement [...] le plus proche de son domicile qui constitue son établissement de référence. » Il s’agit d’un droit pour l’élève et ses parents, mais pas d’une obligation. Il est précisé que « l’élève peut être inscrit dans un autre établissement au cas où son projet personnalisé de scolarisation (PPS) implique le recours à un dispositif adapté. Toutefois, l’élève reste inscrit dans son établissement de référence durant cette période. Tout élève handicapé a droit à un projet personnalisé de scolarisation (PPS), élaboré en prenant en compte le projet de formation souhaité par lui-même, ses parents ou son représentant légal. »