Handicap visuel 89
Accueil > Observation en classe : place des aides techniques dans la scolarité de l’élève malvoyant

Rubrique pour les accompagnants

Observation en classe : place des aides techniques dans la scolarité de l’élève malvoyant

Le 3 janvier 2015

Ce témoignage illustre l’utilisation des équipements informatiques adaptés et les techniques à mettre en œuvre pour compenser les difficultés d’accès à l’écrit rencontrées au quotidien par les élèves souffrant d’un handicap visuel.

A l’école mais surtout dans le second degré, au collège et au lycée, de quelles aides techniques ont-ils besoin pour suivre le rythme du cours ? Quelles sont les compétences qu’ils doivent développer pour accéder au cours, au même rythme que les autres élèves de la classe ?

D’un point de vue scolaire, la malvoyance se traduit par un accès plus lent à la lecture et à l’écriture, ce qui demande en permanence des efforts et une attention mentale, parfois entravée par une importante fatigabilité visuelle.
Cette difficulté d’accès à l’écrit (lecture en vision de loin comme en vision de près, écriture), peut être compensée en partie par l’utilisation maîtrisée d’outils adaptés, tant matériels que logiciels. Si ces aides tentent à augmenter les potentialités de travail de l’élève, il faut néanmoins tenir compte du temps nécessaire à l’appropriation des images, des cartes de géographie et des graphismes.

Amandine est une collégienne, scolarisée en circuit ordinaire. Elle est en 4e. Il lui est difficile d’utiliser les outils de recherche et les supports d’apprentissage dans leur version papier avec une efficience et une rapidité suffisantes. Il lui est impossible de lire au tableau, quelle que soit la place au premier rang qu’elle occupe. L’ordinateur portable est son principal outil de travail. Sans cette aide technique, elle aurait de grandes difficultés à lire, à écrire et à se relire. Elle n’aurait probablement pas le niveau scolaire qu’elle a aujourd’hui.

Elle a accepté d’être filmée.